Chère Maman, Cher Papa…

C’est déjà fin juin, et cette odeur de foin, me dit que c’est l’été… Je suis tellement content de voir l’été arriver… Les vacances arrivent à grands pas, c’est trop cool ! Mais je vous avoue que je suis triste car le Rugby va s’arrêter lui aussi !

Je sais que vous travaillez beaucoup et que vous ne pouvez pas venir me voir m’entraîner le mercredi… Dommage car l’entraînement du mercredi, c’est trop cool… J’ai un pot à moi qui a bien voulu prendre quelques photos, juste pour vous montrer ce qu’on fait… juste pour vous montrer que je sais jouer… juste pour vous montrer tous mes copains, j’en ai plein !!!

Mercredi prochain, c’est le dernier entraînement… Il paraît qu’il y aura plein de surprises… Et puis Samedi, c’est le « Tournoi Mansencal » au Mas d’Agenais… Si vous travaillez pas, on pourrait jouer ensemble, ça serait cool ! Et puis le soir, y a la « Bodega du Mas », trop cool, tous mes pots y vont, on pourrait y aller aussi ! Enfin, le vendredi 5 juillet, le jour des vacances, on se réunit une dernière fois avec tous mes copains pour un « assemblé » ou une « assemblée », un truc comme ça, j’ai pas trop compris. Tous mes pots y vont aussi, avec leurs parents. Y a même un apéro, ça… ça devrait vous plaire !

Bon enfin, voilà, je sais que vous êtes souvent pris et qu’on a « plein de trucs prévus d’avance »… comme me répète toujours Maman… C’est pour ça aussi que j’ai préféré vous écrire tout ça car comme dit Papa, « les paroles s’envolent, les écrits restent ». Enfin, c’est vous qui décidez, sinon c’est pas grave…

Ah ouais j’oubliais, on a appris une chanson…  Tu sais Maman, ton chanteur que t’adores… « Francisse »… et sa chanson là, que tu nous saoules à force de l’écouter… « Octobre » ! Et bien la nôtre, c’est  » Septembre »… Elle est trop cool… Elle est un peu pour les Papas et Mamans qui n’ont jamais joué au Rugby… Le refrain, c’est  » Si tu n’as jamais joué, comment tu peux comprendre, qu’on ait le coeur serré, et qu’il nous tarde Septembre… »

On doit la chanter le jour de l’assemblée… On est un peu obligé d’y aller, non ?

Je vous aime…